INFOS DU CLUB‎ > ‎

Décès de Guillaume LE NAN

publié le 22 mars 2012 à 05:16 par Gérard LOLIVIER   [ mis à jour : 23 mars 2012 à 06:36 ]


publié le il y a une minute par Gérard LOLIVIER   [ mis à jour : il y a une minute ]

Guillaume LE NAN, président fondateur du CBRS est décédé le 15 mars 2012







Discours de Marie-Thérèse GOLL lors des funérailles de Guillaume

 LE NAN  le 22 mars 2012

Guillaume, c’est avec une grande émotion que les membres du club de la retraite sportive  sont là, aujourd’hui, pour te rendre hommage, et t’accompagner dans ta dernière demeure.

En tant que Présidente actuelle et au nom de nos adhérents, je vais essayer de retracer ce que fut ta      vie au sein du club

Le club a été créé en 1993 et comptait 8 adhérents je crois. C’était une équipe de 

randonnée pédestre.

A ce jour nous sommes 930 et l’éventail de nos diverses activités est important.

Tu en devins, dès le début, le Président, charge que tu assumas avec beaucoup de sérieux jusqu’en     2001 pour t’investir un peu plus profondément dans de plus hautes responsabilités : Président du CODERS jusqu’en 2008.

Durant ton mandat tu as toujours eu le souci de dynamiser de plus en plus le CBRS accompagné     d’une équipe qui t’aidait au mieux.

Tu as su créer une ambiance sportive, bien sûr, mais où la convivialité avait une place prioritaire.        Tu avais compris déjà que certains de nos adhérents pouvant être touchés par la solitude y      trouveraient une place et un certain réconfort, ce qui est actuellement le cas.

Aux vœux de madame le Sénateur-Maire  de Beauvais tu m’as dit, je cite «  Madame de MILLY, vous avez du pain sur la planche »

Merci Guillaume pour tout ce que tu as donné, au sein du CBRS, ton exemple est un héritage qu’il ne faut pas enfouir au fond d’un tiroir mais dont il est nécessaire de se rappeler et l’utiliser comme une trame permanente

Le bon travail et l’expérience  des anciens sont une richesse dont nous sommes garants et à              transmettre bien sûr.

Guillaume, nous ne t’oublierons pas et je pense que les tiens peuvent être fiers de la mission               que tu as accomplie.

 


Comments